Votre panier est vide
 
Guillaume Audemard d'Alançon

Menées révolutionnaires dans le Massif central
en Bourbonnais, Velay, Forez, Vivarais et Gévaudan

25,00 € T.T.C

Envoyer cet article à un ami 





Guillaume Audemard d'Alançon issu d'une famille bourbonnaise et vellave, est né le 26 décembre 1973 à Lyon. Après des études universitaires en philosophie, communication et médiation, il est aujourd'hui en poste dans une importante collectivité territoriale.
Qu'ils furent nombreux les résistants, fils du peuple de France, à réagir contre la barbarie ! Loin des clichés habituels, l'étude des faits révolutionnaires permet de comprendre davantage les racines du mal-être politique, moral, social et religieux, de la France contemporaine.
Jadis modèle de stabilité et de rayonnement en Europe, la France, en moins de deux siècles, est devenue le pays le plus contestataire et le plus instable dans ses institutions avec :
- 16 constitutions différentes (un record en Europe), étant non-inclus les innombrables amendements constitutionnels (réunion des deux chambres à Versailles), ou par le biais du référendum,
- 3 révolutions : 1789-1799 (estimation 500 000 morts, a minima), 1830, 1848,
- 4 grands mouvements populaires : la première Commune de Paris de 1792, la seconde Commune de Paris en 1871, les grèves de 1936, les grèves et barricades de 1968, des soulèvements parisiens de toutes sortes,
- saisie des propriétés religieuses et bannissement des congrégations religieuses parfois par les régiments de dragons, en 1903-1905,
- la guerre déclarée (et perdue) à l'Allemagne, en 1870,
- 2 guerres : 1914-1918, (1 400 000 morts), la plus meurtrière de l'Histoire de France, et celle de 1939-1945, (170 000 morts), avec occupation complète du territoire national,
- 1 épuration politique en 1944-1946.
Les milliers de morts issus du Tiers état, victimes de la sanglante dictature des Conventionnels, et des Jacobins, l'émergence du nationalisme xénophobe de Valmy, la folie guerrière infligée par Napoléon Bonaparte à l'Europe entière, ramènent l'historien au c'ur des totalitarismes contemporains.
Cet ouvrage veut mettre en lumière la beauté et la noblesse des comportements d'un grand nombre de personnes de tout bord. Oui, nous disons bien la noblesse, car seuls l'esprit de sacrifice et le courage la caractérisent.

La noblesse ne se transmet pas sans la libre décision du sujet d'orienter sa vie au service des autres. La vertu revêtant l'humble froc du laboureur est infiniment plus noble que celle du prince trahissant ses devoirs et sa foi. Puissent ces pages aider à mieux connaître le c'ur et l'âme des Bourbonnais, Foréziens, Vellaves, Lozériens et Ardéchois, en les entraînant à lutter contre toute forme de dictature, contre tout esprit de parti, contre toute tentation de haine, au risque d'échouer, afin que tous soient un.