Votre panier est vide
 
Jacques Chateau

Les Bourbons avant Henri IV

34,50 € T.T.C

Envoyer cet article à un ami 





Mais qui étaient ces Bourbons dont est issu, vingt-deux générations plus tard, Henri, roi de Navarre, qui accède au trône de France en 1589 à la mort de son cousin Henri III, dernier de la dynastie des Valois ' Jacques Chateau apporte toutes les réponses ! Depuis le plus ancien connu, Aimard, qui donne sa ´ villa ª de Souvigny aux moines de Cluny en l'an 915 pour y établir un prieuré, les Bourbons ont patiemment construit un domaine qui est devenu, six siècles plus tard, une véritable principauté, le plus puissant duché du royaume, et le dernier à intégrer le domaine de la couronne. Aimard, Aimon et les Archambaud ont façonné par la diplomatie et par leurs alliances avec les familles voisines de Bourgogne, du Berry, d'Auvergne un territoire dont l'unité relevait de leur seule volonté. En l'absence d'héritiers mâles, leurs filles, Mathilde et Agnès, les dames de Bourbon, ont administré avec compétence le domaine familial. La dernière d'entre elles, Béatrix, épousera Robert de Clermont-en-Beauvaisis, dernier fils de Saint Louis. Leurs descendants sont désormais de sang royal. Leur fils Louis devient le premier duc de Bourbonnais (Louis Ier) et l'ascension de la famille se poursuit au fur et à mesure que les neuf ducs de Bourbonnais successifs servent leurs rois ' du Capétien Louis X aux Valois, jusqu'à François Ier ' ou les combattent suivant les circonstances et leurs intérêts. C'est cette authentique saga familiale, (qui s'étale sur une durée de 600 ans), que raconte Jacques Chateau en s'attardant, au passage, sur la guerre de succession de Bretagne dans laquelle les Bourbons jouent un rôle de premier plan, ou sur les conséquences, pour leur duché, de la guerre de Cent Ans. Il décrit le faste de la cour ducale de Moulins à la fin du xve siècle sous les ducs Jean II et Pierre II et surtout, sous Anne de France, fille de Louis XI et régente du royaume de France pendant huit années, la célèbre épouse de Pierre II, « Madame la Grande ». Il raconte, la fin du duché de Bourbonnais et d'Auvergne sous son dernier duc, Charles III de Bourbon, connétable de France, grand capitaine, vainqueur à Marignan, vainqueur à Pavie... Soumis à la vindicte de François Ier comme à celle de sa mère Louise de Savoie, Charles III de Bourbon fait alliance avec Charles Quint, qui est aussi son suzerain pour la principauté des Dombes, pour combattre, François Ier, piètre stratège, et lui infliger la terrible défaite de Pavie. En complément du récit, ce livre contient de nombreuses biographies, planches généalogiques et fiches de synthèse qui permettent de situer les personnages clefs, les diverses branches de leur descendance jusqu'à nos jours et décrivent les hauts lieux de l'histoire de la famille. Enfin, les illustrations de Pierre Buvat constituent une belle et originale représentation du Bourbonnais médiéval du xe au xve siècle et rendent très agréable la lecture ou la consultation de cet ouvrage.



Article du même auteur :
  • CB 205 : La famille Chabannes-Lapalice [ Cahier Central ]